Tu passes tes journées...

5 idées reçues – « Quand tu dis que tu travailles dans la communication »

En communication, les stéréotypes ont la vie dure ! Si les initiés savent sans complexe vous expliquer que la com’ est un concept aux mille visages, les novices accumulent quant-à eux bien souvent les idées reçues sur la profession.

Florilège de ce qui m’a déjà été rapporté…

1. « Tu passes tes journées à faire des PowerPoint. »
Oui… mais non ! Forcément, les présentations PowerPoint font parties du métier. Néanmoins, je suis très loin d’y consacrer mes journées ! J’ai remarqué que les personnes étrangères à la communication ne soupçonnent presque jamais toute la phase stratégique. De plus, il faut savoir que bien souvent le communicant est polyvalent : à la fois stratège, journaliste, graphiste, community manager ou encore organisateur d’évènements il est loin d’avoir le temps de s’ennuyer !

Tu passes tes journées...

2. « Tu ne pourrais pas me faire une affiche ? Promis, c’est rapide !  »
Quel communicant n’a pas déjà vécu ces situations que ce soit dans sa vie professionnelle ou privée:  « Tu pourrais me faire une affiche ? » « Dis, tu pourrais me refaire mon CV ? » Par raccourci, la communication est généralement associée à la créativité. Partant de là, un bon communicant doit être un tant soit peu créatif et au fait des dernières tendances pour conseiller ses clients sur les choix les plus opportuns à faire. Toutefois, du conseil à l’exécution il y a un « gap ». Les graphistes interviennent alors pour donner vie aux projets imaginés antérieurement. Eh oui, graphiste est un métier à part entière 🙂 !

3. « Tu passes ton temps dans les réceptions ! »
Une autre idée reçue que je vais m’empresser de balayer d’un revers de main ! 🙂 Parmi les missions du communicant, il arrive que ce dernier soit amené à organiser des évènements auxquels il participe. Mais si vous pensez qu’il ne fait que siroter les derniers cocktails à la mode, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil ! Car un évènement, c’est une organisation millimétrée et du stress jusqu’au départ du dernier invité (et entre les deux il faut tenter de profiter !). Ensuite, il est vrai qu’il arrive de recevoir des invitations pour des soirées privées par exemple. Néanmoins, cela n’arrive pas tous les jours et il faut garder en tête que lors de ces soirées, bien souvent, ce n’est pas vous qui êtes personnellement invité mais ce que vous représentez, à savoir l’entreprise.

4. Tu ne jures que par « Apple » !
C’est bien connu, le communicant mange Apple, travaille Apple et dort Apple ! Dans la vraie vie, les choses ne se passent pas tout à fait comme cela. Si la marque à la pomme est souvent plébiscitée (ne serait-ce que pour son design) il faut savoir que les PC notamment tiennent la comparaison… Eh oui, sauf exceptions, vous travaillerez très bien quel que soit l’ordinateur à disposition. Un choix qui, au travail, reste de toute façon à l’appréciation de l’entreprise. Pour ma part, si au travail j’ai toujours été sur PC, je dois bien reconnaître que dans la vie de tous les jours je reste accro à mon Mac et mon Iphone… (peut-être que ce cliché n’en est pas complètement un après tout.. ! 😉 )

5. « La communication ? Tout le monde peut en faire ! »
The last but not least ! Je terminerai avec l’idée reçue qui m’énerve le plus :  » La communication c’est facile ! Tout le monde peut en faire ! ». Je repense alors à mes 5 années d’études, aux postes occupés en entreprise et je ris jaune… Je ris jaune parce que la communication est un VRAI métier qui s’apprend. (Toi Même Tu Sais!) Le métier de communicant est il est vrai particulier, il demande autant de savoir-être que de compétences techniques. Pour élaborer une bonne stratégie, le communicant doit en effet être suffisamment empathique pour comprendre les attentes de ses clients mais également au point sur les stratégies à mettre en place pour les « toucher » de manière efficace. Et croyez-moi, ce n’est pas si simple…!

Les idées reçues font autant sourire qu’elles agacent. Et pour cause, la communication vaut tellement mieux que d’être réduite à « des présentations PowerPoint ». Vous l’aurez compris, le métier de communicant est plus complexe qu’on ne l’imagine requérant à la fois polyvalence et adaptabilité. Un métier passionnant, varié mais surtout un métier de l’ombre et finalement peu connu (un dernier point qui n’est probablement pas étranger aux différents clichés énoncés ci-dessus).

Votre avis m’intéresse ! 

Si vous travaillez dans la communication, avez-vous d’autres idées reçues à partager ?

Si ce n’est pas le cas, comment imaginez-vous le métier de communicant ?

12 Comments

  1. Excellent et bien vu !

  2. Et le fameux « ah t es journaliste ! « 

  3. Juliette Eymery

    Je m’y reconnais aussi effectivement ! Big up aux remarques du style « tu t’exprimes mal pour quelqu’un qui fait de la communication »… Je pense que c’est ce qui me fait le plus rire ahahaha! Courage aux collègues !

  4. Tout à fait ça ! Il ne faut pas oublier le traditionnel « tout le monde donne un avis » car c’est tellement plus facile de critiquer le travail d’un communicant que d’un DAF ou un juriste !

  5. Pour ma part les gens associent souvent communication à « publicité » donc j’ai souvent droit à « Ah c’est toi qui as fait telle pub ? » alors que non, travailler dans la communication ne veut pas forcément dire créer des spots publicitaires !
    Et je rejoins un commentaire précédent « Ah ok, tu pourrais rédiger un article sur tel sujet dans tel media stp ? » Nonmaismoijenesuispasjournalisteenfait

    • Eh oui ! Communication et publicité sont également très souvent associées ! (Travailler dans la publicité requiert de savoir communiquer mais si on prend l’exemple d’un « Chargé de com’ interne » la publicité ne fera mais alors pas du tout partie de ses missions quotidiennes…) ! :/

  6. Je crois que sur le dernier point c’est empathique au lieu d’emphatique que tu voulais dire (sacré lapsus :P)

Laisser un commentaire